La photographie post-mortem au XIXe siècle

Bonsoir à tous,

Je profite d’avoir du temps libre pour vous proposer un article plus approfondi que de la mode, qui vous permet d’en découvrir davantage sur mon univers. La photographie post-mortem me fascine depuis longtemps (j’en parle ici), et je l’ai choisi comme sujet d’étude pour ma formation, ce qui m’a motivée à vous en écrire un article détaillé. J’ai commencé une petite collection de photographies post-mortem personnelle, je pense en poster quelques unes sur Instagram si vous cela vous intéresse…? Bonne lecture !

2MG_0015

Intrigante, fascinante, dérangeante, l’ancienne coutume de la photographie post-mortem ne laisse personne indifférent. On peut rejeter la cause à notre société moderne, qui a peur de la mort et tente toujours de la dissimuler, la repousser. Pourtant, la mort fait partie de la vie, depuis la nuit des temps les civilisations ont honorés les défunts, créant un lien presque intime entre le voile léger qui sépare notre monde à celui de l’au-delà. 

Les photographies post-mortem sont apparues au XIXe siècle principalement en Angleterre sous le règne de la reine Victoria, on parle ici d’époque victorienne. Cette pratique s’est aussi répandue dans l’Europe et en Amérique du Nord avec le développement de la photographie.  En effet, jusqu’à la naissance du daguerréotype, l’ancêtre de l’appareil photo, la peinture était le moyen le plus connue pour obtenir un portrait de soi ou de sa famille. La peinture, longue à réaliser, parfois peu réaliste et onéreuse, s’est vue détrônée par la photographie. Malheureusement, au XIXe siècle la mortalité infantile est élevée, en 1860 on compte une moyenne de six enfants par familles. Beaucoup de vies sont sacrifiées au profit de la révolution industrielle, la médecine a encore de nombreuses lacunes. Les maladies font des ravages, les enfants meurent rapidement, jeunes, et la famille en deuil, n’a pas eu le temps d’immortaliser l’enfant disparu. Les familles ont l’idée de commander à des photographes des mises en scène de réunions de famille, avec les membres vivants et décédés. Si cette pratique peut sembler étrange de nos jours, elle était à l’époque la seule solution de conserver un dernier souvenir du défunt.

On estime que la première photographie au monde se nomme le Point de vue du Gras (le Gras étant une ville française) depuis sa fenêtre le français Nicéphore Niépce prend cette photo en plusieurs jours de pose. Ami de Louis Daguerre,  Nicéphore lui donnera ensuite l’idée pour construire son futur daguerréotype.  C’est le premier procédé capable d’enregistrer et d’afficher de manière exploitable une image de façon permanente. Il produit une image sans négatif sur une surface d’argent pur, polie comme un miroir, exposée directement à la lumière. Le daguerréotype fut remplacé au fil du temps par l’Ambrotype, le Ferrotype puis par la photographie par l’albumine, tous des procédés précédents l’invention de Daguerre.

oldest-photo

Daguerréotype.

Appareil-a-daguerreotype-Lewis-300x175

Le daguerréotype apparaît en 1839, mais le temps de pose est long, environ trente minutes, oblige les photographes à user d’astuces pour réaliser leurs clichés, en particulier ceux avec les défunts en position debout. Les familles veulent, surtout dans la première partie du XIXe siècle, donner l’illusion du réalisme aux morts, yeux ouverts, position debout ou assise, mise en scène avec la famille autour, comme si l’individu était toujours vivant. Différentes supercheries sont inventées, on colorait les joues en roses des morts sur les photos, on retravaillait le regard pour donner une expression moins vide, on était vraiment en présence des premières pratiques de retouches photos. La plus surprenante de ces pratiques était l’installation de soutien pour les cadavres que l’on voulait debout, avec des articulations pour tenir le dos et la tête droite, les bras dans différentes positions…etc. Il n’est pas rare qu’un jeune enfant pose en présence de son frère ou sa sœur décédé sur la même photographie, et on peut parfois distinguer la mère en arrière voilée d’un grand drap pour s’effacer sur l’image et tenir en place l’enfant vivant et turbulent durant les trente minutes de pose. On assiste à des images fantomatiques, perturbantes mais touchante également.

1414490171-1

34f32c377f02061c7e435348297046c0

desktop-1414521955

Le spiritisme très populaire à cette époque entraîne son lot de supercheries: ainsi, certains photographes et voyants crapuleux feront croire à des familles endeuillés que leur proche disparu pourrait réapparaître lors d’une séance de spiritisme et être photographié avec eux. Il s’agissait bien sur de montages photos, mais convaincants au XIXème siècle.

01-couple-with-female-ghost_1

Si ces photographies apportent réconfort aux familles endeuillées, elles sont aussi des biens précieux pour la famille. On préfère à la fin du XIXe siècle, photographier les morts dans leur cercueil, richement décorés de fleurs et objets mortuaires, entourés de la famille ou seuls, dans un souci de naturel. On les croit endormis dans leur lit, dans les bras de leur mère, ces photos plus douces sont également très courante. Enfin, on peut inclure dans les photographies post-mortem les clichés de deuil, de sépultures, des cortèges funéraires, des animaux de compagnie décédés, et les crimes et tragédies comprenant des victimes.

labananequiparle-tradition-lepoque-victorienne-photos-morts-27

3ba741aa2fc3a379a7be4c157f18e1ec--post-mortem-photography-momento-mori

Après l’apparition de la photographie instantanée au XXe siècle et la baisse progressive des mortalités infantiles, la pratique de la photographie post-mortem décline. Aujourd’hui on réalise encore des photographies post-mortem au sein des maternités, et dans les communautés religieuses d’Europe de l’Est. Après 200 ans, cette coutume ignorée ne cesse d’intriguer le monde moderne, autre temps autres mœurs, ne nous permettons pas de juger les générations passées et laissons l’histoire continuer de nous surprendre.

c2b5e9e1577f45c912b31edd388d3124

Documentations recommandés:

PICKOVER, Clifford. Le Livre de la Mort et de l’Au-delà: De Thanatos à la résurrection quantique, Dunod, 2016, 224 p.
MORD, Jack. Beyond the Dark Veil : Post Mortem & Mourning Photography, Thanatos Archive, 2014, 200 p.
BRAVE, Sir Robin. « Une vie pauvre à l’époque victorienne », Figaro, [En ligne], 19 août 2010, (Page consultée le 4 novembre 2017)
BÉDARIDA, François. L’ère victorienne, Presses universitaires de France, 1974, 128 p.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Douceur hivernale.

bonjouratous

IMG_7831uuu

IMG_7815uuu

Je vous retrouve pour un nouvel article en cette fin de novembre froide et brumeuse… au programme, des cheveux naturels et une petite robe des plus adorables. J’ai une bonne résistance au froid, ou du moins je déteste tellement la chaleur que porter une robe courte en novembre au Québec ne me dérange pas ! On surfe sur des températures entre 3°c et -10°c en ce moment. Cela ne m’empêche pas de porter cette robe noire aux détails de manches et de jupon ravissants, facile à porter au quotidien. Je l’ai prise en taille M mais attention pour les fortes poitrines le buste n’est pas extensible.

J’entretien mes boucles naturelles avec des soins quotidiens, et j’ai décidé de ne plus les décolorer ! je passe la main à une méthode d’éclaircissement pour obtenir mon roux plus douce et qui abîmera beaucoup moins ma chevelure. Je vous en reparle bientôt puisque mon nouveau défi c’est une pousse des cheveux assez conséquente pour frôler le bas du dos.

Vous connaissez la passion pour les vêtements en laine? c’est l’adoration des pulls et gilets avec de grosses mailles, et j’aime ça presque autant que la fausse fourrure ! C’est un gilet noir basique que je porte, mais j’aime ses manches resserrées et la longueur… on en trouve une multitude sur le site. L’essentiel étant pour moi qu’il soi assez chaud pour l’hiver québécois qui s’en vient…

Mon compte Instagram passe en mode hivernal ! Beaucoup de photos à venir, n’hésitez pas à y jeter un œil. 

INSTA

IMG_7816

IMG_7785

IMG_7820

Sans titre-1jeporte

ROBE  –  Romwe

BOTTES  –  Batroyalty

BIJOUX  –  Arwen l’étoile du soir

GILET  –  Romwe

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bye bye black bird

IMG_7579

Chers lecteurs, je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un article mode, car il est vrai je poste beaucoup moins depuis que je suis au Canada. Le temps me manque, mais quand j’en ai, je prépare davantage mes articles, et je les trouve de bien meilleures qualité… peut-être est-ce un mal pour un bien finalement. Kevin et moi avons réalisé cette série de photos le week end dernier, prés d’une gare abandonnée, dont je suis tombée amoureuse. On démarre un mois de novembre assez froid ici au Québec, quand la neige arrivera, je ne sais pas encore à quoi ressembleront mes articles, si je pourrais toujours en faire quand les températures seront trop basses… mais j’ai bien l’intention de garder ce blog en vie ! 

IMG_7667

IMG_7675d

Je tenais à remercier Clémentine, la coiffeuse de ce shooting photo, avec ce chignon décoiffé inspiré d’époque, que j’ai garder toute la soirée à Québec City pour la Nuit des Sorcières. Pour ce nouvel article mode, je porte une tenue entièrement noire, avec ma nouvelle blouse d’amour ! Oui je commence à les collectionner (ahah) mais celle ci est l’une de mes favorites: elle est transparente, les manches sont évasées mais les poignets resserrées, il y a des boutons à l’avant et un nœud (davantage décoratif) , je la trouve très élégante. Je porte une jupe longue plissée qui est en rupture de stock maintenant, mais pas de panique, ils en ont des similaires sur le site (le lien est en bas). Je peux également ressortir ma veste en fausse fourrure noire, que j’ai depuis longtemps, mais si vous en cherchez j’ai posté deux liens en bas de l’article aussi.

tdydfujfjuyh

IMG_7550

J’espère que cette série photo vous aura inspirer, n’hésitez pas à le partager, ça permet au blog de survivre ! J’ai décidé de ne pas gagner d’argent avec ce blog, malgré les relances de sponsor, parce qu’écrire ces articles sont mon plaisir, mais avec la chute d’abonnés et de lecteurs, le travail investi n’en vaut parfois pas la peine… c’est triste mais sans lecteurs le blog n’a plus de raisons d’exister. Si vous aimez les revues vous êtes adorables de liker, partager… merci à tous ! Quand à nous, on se retrouve bientôt , c’est promis !

IMG_7594

gyyutyurfy

IMG_7582

Sans titre-1jeporte

BLOUSE  >  Shein

BOUCLE D’OREILLES  >  Victorian Gearworks

VESTE FAUSSE FOURRURE  >  Milanoo , Zara ou Shein

JUPE  >  Shein 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Octobre à jamais dans mon cœur

Abracadabra

IMG_7267

IMG_7291

IMG_7286

IMG_7336n

IMG_7268

IMG_7296

IMG_7290

IMG_7351

Bonjour mes citrouilles ! je suis en vacances , youpiii ! Enfin, une petite semaine de vacances avec beaucoup de travaux à rendre, mais c`est déjà ça. Haha. Pour ce nouvel article automnal, je célèbre le mois le plus fabuleux de l`année, Octobre ! le mois des mystères. Je porte une tenue d`inspiration XIXème siècle modernisé , principalement acheté sur Romwe , et même si certains articles ne sont plus en ventes, j`ai mis plus bas les liens d`articles semblables. J`ai posé près de l`église de ma ville, que je trouve vraiment jolie , c`est d`ailleurs L`action de Grace aujourd’hui au Quebec , jour férié religieux dont l`équivalent américain est Thanksgiving.

Je vous ai parlé de la deuxième veste que je me suis offerte en rouge, la voici ! elle est bordeaux, avec de vraies poches celle ci, et il n`est pas nécessaire de prendre une taille au dessus (pour une fois avec Romwe) elle est assez large. C`est la veste de saison idéale, avec celle que j`ai présenté dans le précédent article. Je porte également ma blouse chérie noire avec le col montant, je pense que vous savez à quel point je l`aime parce que je la porte souvent !

Ces dernières semaines ont été rythmées par les cours, la cueillette de citrouilles, la décoration de l`appartement pour Halloween (Samhain) , et oui promis je vous montrerai ma décoration ! mais si vous me suivez sur Instagram vous savez déjà tout ça. Je vais profiter de ma semaine de repos et vous laisse avec ces clichés d`inspiration, des bisous !

jeporte2

VESTE  |  Romwe

SAC  |  Etsy

BLOUSE  |  Romwe

(toutes les blouses de ce style sont dans le lien)

COLLIER   |  Romwe 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Premier automne au Québec | lookbook

citrouilles

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui, vous savez à quel point j’aime l’automne ! D’ailleurs, pour le moment il s’agirait plutôt d’un bel été indien, avec des températures élevées, on est bien loin de la grisaille automnale que j’ai connu l’an dernier à Paris. La saison est particulièrement belle ici au Québec, avec des arbres rouges à n’en plus finir, des champignons à profusion, des maisons qui se décorent déjà pour Halloween et des feuilles mortes partout.

Je n’avais pas prévu des températures aussi élevées et j’ai reçu mon gilet d’automne alors qu’il faisait 26 degrés dehors, ahah. Il est tellement confortable ! que j’ai repris quasiment le même en bordeaux que je vous présenterai bientôt. C’est un gilet long, effet veste, de demi saison, beige marron glacé… effet cocooning garanti ! J’achète souvent mes pulls d’automne sur Shein, vous le savez, il y a du choix et je leur fais confiance depuis toutes ces années. Je porte la dernière robe Killstar que j’ai acheté chez eux, une de mes préférées.

IMG_6780ff

IMG_6707d

IMG_6900r

IMG_6885

IMG_6904

IMG_6917

IMG_6894

Mon homme, mon photographe qui m’aide à obtenir ces photos magnifiques à chaque articles…

IMG_6924f

IMG_6805rr

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir cette famille de cervidés que j’ai prise en photo récemment, près de chez moi. Ici au Québec je me sens réellement connectée avec la nature, sa beauté infinie, les saisons. Je pense que ma vie manquait de sens à Paris, j’ai la sensation d’y avoir perdu mon temps trop longtemps… je suis simplement bien désormais.

Je vous embrasse !

Mlle Chamalow Instagram

Kevin Instagram

IMG_6405f

IMG_6395-Récupéréessai

IMG_6853

jeporte2

MANTEAU  |  Shein

ROBE  |  Killstar

BOUCLE D’OREILLE  |  Victorian Gearwork

BOTTES  |  Newlook

 

Rendez-vous sur Hellocoton !